De l'histoire de CUSSEY...suite

De l'histoire de CUSSEY...suite

Aujourd'hui, il pleut, alors j'en profite pour vous communiquer un autre article de ce bulletin de 1912...Les temps changent...

"ST ANDRE - Vers l'an 561, sous Gontran, fils de Clotaire 1er, l'église de Cussey advint en fief à l'abbaye de St Bénigne de Dijon. Elle avait alors deux patrons: St André et St Bénigne. Au 11ème siècle, Albéric, Comte de Bourgogne, fait donation de l'église de Cussey au chapitre Sr Etienne de Besançon. Depuis cette époque, St André reste seul patron. St André est appelé : l'introducteur auprès de Jésus. C'est lui en effet qui amène au Sauveur Simon- Pierre, son frère, qui lui désigne, dans le désert, l'enfant porteur des cinq pains, qui lui présente les étrangers désireux de le voir. Qui pourrait imaginer la longue suite de générations qui tour à tour, dans notre humble paroisse de Cussey, se sont confiées au patronage du St apôtre et par lui furent introduites dans le séjour de l'éternel bonheur? Comme nos ancêtres des siècles passés, acclamons le en ce jour de fête, prions le de garder nos pas dans le chemin du bien, et, à notre heure dernière, dêtre notre introducteur auprès du Christ Jésus."

"Dictons populaires - En février, fossés pleins, greniers pleins. - S'il tonne en février, point de vin au cellier. - A la mi-février, bon merle doit nicher. - A la Ste Aiguotte, moitié de ta paille, moitié de ta paillotte."

Bon, voilà ...Comme quoi, on en apprend tous les jours de nos ancêtres !!!! A suivre...

Aujourd'hui, il pleut, alors j'en profite pour vous communiquer un autre article de ce bulletin de 1912...Les temps changent...

"ST ANDRE - Vers l'an 561, sous Gontran, fils de Clotaire 1er, l'église de Cussey advint en fief à l'abbaye de St Bénigne de Dijon. Elle avait alors deux patrons: St André et St Bénigne. Au 11ème siècle, Albéric, Comte de Bourgogne, fait donation de l'église de Cussey au chapitre Sr Etienne de Besançon. Depuis cette époque, St André reste seul patron. St André est appelé : l'introducteur auprès de Jésus. C'est lui en effet qui amène au Sauveur Simon- Pierre, son frère, qui lui désigne, dans le désert, l'enfant porteur des cinq pains, qui lui présente les étrangers désireux de le voir. Qui pourrait imaginer la longue suite de générations qui tour à tour, dans notre humble paroisse de Cussey, se sont confiées au patronage du St apôtre et par lui furent introduites dans le séjour de l'éternel bonheur? Comme nos ancêtres des siècles passés, acclamons le en ce jour de fête, prions le de garder nos pas dans le chemin du bien, et, à notre heure dernière, dêtre notre introducteur auprès du Christ Jésus."

"Dictons populaires - En février, fossés pleins, greniers pleins. - S'il tonne en février, point de vin au cellier. - A la mi-février, bon merle doit nicher. - A la Ste Aiguotte, moitié de ta paille, moitié de ta paillotte."

Bon, voilà ...Comme quoi, on en apprend tous les jours de nos ancêtres !!!! A suivre...

Rendez vous

Aucun événement

Partager

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to Twitter